Modernisons l’accompagnement des personnes en recherche d’emploi

Nous apportons un soutien total à cette négociation qui doit permettre de renforcer le partenariat entre la Région et Pôle emploi au regard de ces nouvelles orientations régionales

http://www.dailymotion.com/video/x3u7xiv

La décentralisation de l’accompagnement des demandeurs d’emploi est un objectif vers lequel tendre, au-delà de ce qui existe aujourd’hui, et la région a un grand rôle à jouer en ce sens. L’inadéquation manifeste entre les compétences et les besoins du marché du travail nécessite de mettre les zones d’emploi, et a fortiori les bassins d’emploi, au cœur des politiques publiques de lutte contre le chômage.

A cet égard, je veux saluer les orientations qui ont été exprimées et la démarche volontariste qui est la vôtre. Ne vous contentant de mettre en cause l’échec de l’Etat, vous avez adopté une démarche constructive, consistant à élargir vos propres marges de manœuvre en faveur de cet objectif consensuel qu’est le retour à l’emploi d’un maximum de Franciliens.

Sur la nécessité de renégocier l’accord-cadre de partenariat entre la région et Pôle Emploi,  nous le devons bien sûr à nos électeurs, qui ont voté pour un programme qui érigeait l’emploi comme première priorité. Nous ne pouvons pas nous contenter de nous inscrire dans la continuité et devons dès maintenant mettre tout en œuvre, conformément à nos engagements, pour respecter nos objectifs.

Les actions présentées dans le rapport vont globalement dans le sens d’un élargissement des responsabilités de la région en la matière, je considère que c’est une orientation naturelle qui permettra d’aller vers davantage d’efficience.

Je voudrais très brièvement m’arrêter sur un point en particulier, le premier axe : « développer l’échange de données entre Pôle Emploi et la Région pour favoriser la mise en relation entre les demandeurs d’emploi et les entreprises ».

Je pense bien sûr à ce que permet la valorisation des données. Nous savons tous qu’une grande part du chômage est d’origine structurelle, que les moyens de Pôle Emploi sont limités et que, inévitablement, la hausse des chiffres du chômage a tendance à entraîner un cercle vicieux. Mais il n’y a pas de fatalité.

Il est inconcevable aujourd’hui de ne pas prendre à fond le virage du big data et de l’exploitation des données massives de manière collaborative. Sous forme anonyme, elles peuvent être traitées par des entreprises innovantes, notamment pour faciliter la recherche d’emploi.

Il serait faux de dire, en revanche, que Pôle Emploi n’a rien fait en matière d’innovation. L’Emploi Store, par exemple, est une idée intéressante de collaboration avec des acteurs privés. Mais ces partenaires eux-mêmes déplorent parfois la difficulté à avoir accès aux données voulues. Force est de constater par ailleurs que l’individualisation de l’accompagnement et la capacité à mettre face à face offreurs et demandeurs d’emploi de façon pertinente sont trop faibles.

Or, en matière d’emploi, nous ne sommes pas en mesure de tergiverser. Si la région peut apporter de nouvelles solutions, il n’y a rien qui justifie aujourd’hui qu’on limite sa marge de manœuvre.

C’est la raison pour laquelle nous voterons en faveur d’une renégociation qui permette à la région de mettre tout en œuvre pour accompagner plus efficacement les demandeurs d’emploi.

Pour lire le rapport c’est ici RAPCR33-16RAP

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email