Quelles relations entre la Région et la Métropole du Grand Paris?

http://www.dailymotion.com/video/x3zgdr9

Madame la Présidente,

Nous allons décider de mettre à disposition notre hémicycle à la Métropole du Grand Paris et cela me semble être un moyen de mutualisation intelligent auquel je ne vois aucune opposition de principe. Je partage donc « la délicate empathie de Madame la présidente à l’égard des problèmes de logement de la MGP » comme vous le disiez M. le vice-président. Naturellement, une telle décision ne sera pas sans coût pour notre collectivité et il est normal que le bénéficiaire en prenne la charge, ce n’est pas un sujet.

Mais, une fois dit cela, nous n’avons peut-être pas tout dit puisque le débat comporte évidemment un autre aspect qui est un aspect symbolique puisque le dit bénéficiaire serait la métropole du Grand Paris. Nous aurions tort, bien sûr, de ne pas ouvrir nos portes à cette nouvelle collectivité avec qui nous partageons tant… A tel point que nous considérons qu’elle est échelon de trop dans le paysage institutionnel français.

Aujourd’hui la métropole existe, c’est un fait. Il n’en demeure pas moins que nous avons une responsabilité : celle de revendiquer l’impérieuse nécessité d’éviter les doublons inutiles, les concurrences néfastes et, de facto, les gabegies financières que nous combattons chaque jour.

Ainsi notre position demeure-t-elle inchangée : nous souhaitons que nos institutions se rapprochent pour, à terme, fusionner. Cette clarté est nécessaire pour l’efficacité de l’action publique, pour le bon fonctionnement de notre démocratie et pour limiter les inégalités entre les territoires.

Or, d’une certaine manière, accueillir la métropole du Grand Paris dans nos murs peut et doit préfigurer le rapprochement de nos deux institutions pour que, à terme, elles ne fassent plus qu’une. Nous voterons donc pour ce rapport.

Je vous remercie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email