[Budget 2016] N’oublions pas « le dernier kilomètre » qui est souvent fait en voiture faute d’alternative

http://www.dailymotion.com/video/x43wt3i

 

Huguette Fouché, s’exprimant sur le budget des transports, a souhaité que l’Assemblée se penche sur les problématiques liées au « dernier kilomètre » que rencontrent les habitants de la grande couronne. Il est aujourd’hui souvent effectué en voiture faute d’alternative en transports en commun alors que des solutions pourraient exister en développant l’autopartage et les nouveaux véhicules urbains.

La Maire-Adjointe de Montesson (Yvelines) a également souligné dans son intervention l’effort régional pour éliminer les points d’engorgement et moderniser l’équipement ferré régional. 

 

Madame la Présidente,

Monsieur le Vice-Président,

 

Les transports franciliens sont malades : tout le monde s’accordera ici sur ce point. C’est d’abord le fruit d’une absence de vision manifeste en termes d’aménagement, et ce depuis des décennies : nous héritons d’une région déséquilibrée, où l’implantation des zones économiques, situées à l’ouest, n’a pas été pensée en lien avec le logement, à l’est. C’est également le fruit de sous-investissements récurrents, et ce depuis une vingtaine d’années, de la part de l’Etat et de la Région.

 

Il y a urgence à agir et les Franciliens attendent de nous des résultats concrets.

 

Le rééquilibrage entre les  bassins d’emploi et les zones d’habitation en développant l’activité économique à l’est est déjà un point important dans la lutte contre l’engorgement des transports car il permet de réduire les besoins. Le déménagement du siège de la Région est un signe en ce sens.

 

Mais pour agir concrètement sur la demande à court et moyen termes, la priorité doit d’être donnée aux transports ce que nous faisons, avec un budget qui augmente de manière notable dans les transports en commun, avec 13% de hausse sur l’investissement.

 

Concernant les transports en commun, nous connaissons tous l’état de vieillissement des rames du RER. Nous saluons l’action de notre Présidente au sein  du STIF pour « booster » le renouvellement nécessaire, avec la SNCF et la RATP.

 

Concernant le routier, nous savons qu’il existe des points noirs sur lesquels nous devons concentrer notre action en urgence, je pense par exemple au pont de Villeneuve-Saint-Georges qui au palmarès des engorgements emporte sûrement la palme nationale. Néanmoins cela ne doit pas nous affranchir d’une réflexion plus large sur les besoins et les usages en matière de mobilité. En effet, l’augmentation de capacité conduit souvent à une fuite en avant en augmentant l’usage de la voiture.

 

Nous devrons donc veiller à accompagner ces projets d’un développement de l’offre de transports en commun, et proposer des pistes facilitant l’évolution des modes de transport.

 

Je pense en particulier à la  circulation douce : covoiturage, autopartage, NVU, flotte de de vélo électrique dans les entreprises etc. Les pistes ne manquent pas et la Région se doit de  soutenir ces modes de transport pour parvenir à séduire les Franciliens.  Notre qualité de vie et la qualité de l’air que nous respirons  ont besoin de ces innovations. Membre de la commission transports, je serai très attentive aux actions qui seront initiées et soutenues dans ces domaines.

 

Enfin, nous ne devons pas oublier le  « dernier kilomètre » qui est souvent fait en voiture faute de structure collective douce et penser aux zones rurales mal desservies.

Il y a un potentiel économique énorme à développer le marché des services à la mobilité en autopartage avec les nouveaux véhicules urbains. Il faut inventer, travailler avec des innovateurs Franciliens dont les projets manquent simplement de volonté politique.

Sans paraphraser notre Présidente, la Région IDF doit être entrepreneuse et inventive. Avec bien sûr toujours en tête, l’exercice dans un budget contraint car nous devons aussi être comptables et responsables.

 

En résumé, la tâche qui nous incombe est lourde mais vous nous proposez un budget volontariste que nous approuvons.

 

Je vous remercie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email