[Budget 2016] « Accordons aux associations citoyennes et aux bénévoles toute l’attention qu’ils méritent »

 

http://www.dailymotion.com/video/x43z0m2

Huguette Fouché a défendu devant le Conseil régional, vendredi 8 avril, le besoin grandissant de professionnaliser le secteur associatif francilien qui assure tant de services dans les domaines du sport et de l’action sociale et qui est aux avant-postes du système d’alerte de la radicalisation. Elle a également tenu à rappeler à l’Assemblée régionale la nécessité d’une utilisation transparente des fonds publics qui n’a que trop manqué lors des mandatures précédentes. 

 

[Seul le prononcé fait foi]

 

Près de 33% des Franciliens ont moins de 25 ans, ce qui en fait la région métropolitaine la plus jeune de France.

 

C’est en adoptant une politique associative transversale, que nous serons efficaces. Agissons dans la formation, le sport, la citoyenneté et la culture.

 

L’actualité malheureusement nous montre que la défense de nos valeurs citoyennes et la lutte contre la radicalisation doit être une de nos priorités.

 

Dans le contexte actuel et au vu des missions importantes de prévention et d’encadrement que nous leur demandons d’assurer, ce budget soutient fortement la professionalisation du secteur associatif. Je vous suivrai dans cet objectif, Monsieur le Vice-Président, et j’aurai à coeur d’approfondir la question de la formation des bénévoles au sein de la Commission Jeunesse, Sports et Vie Associative. A quand une vraie charte du bénévole  et un vrai statut juridique pour ces passionnés qui ne comptent pas leur temps ? Nous vous appuyons pour une action législative auprès du gouvernement et des parlementaires dans ce domaine.

 

Votre responsabilité est grande, Monsieur le Vice-Président. Nos attentes ainsi que celles des jeunes franciliens sont grandes. Nous seront donc vigilants sur l’affectation des crédits de paiement dans ce domaine. Mais c’est aussi aux associations d’être transparentes avec l’argent public car nous sommes responsables devant les électeurs et devant les cofinanceurs pour lesquels la subvention régionale est gage de crédibilité.

 

Vous me permettrez également d’aborder la réforme du Conseil régional de la Jeunesse. Ancrer ces représentants dans nos territoires est une très belle idée. Encourageons le CRJ à user des réseaux sociaux et des radios franciliennes ! Que le Conseil régional des jeunes soit davantage visible dans les lycées, dans les fédérations sportives, dans les associations socio-éducatives ! Encourageons aussi les conseillers jeune à aller vers les autres conseils participatifs et réfléchissons au moyen de rendre cette organisation moins coûteuse.

 

Bravo pour la nouvelle ligne pour un diagnostic et une aide aux communes pour développer ou aider à l’aménagement de locaux pour nos jeunes. Élue locale, je constate que les adolescents et jeunes adultes qui ne veulent plus être encadrés dans des structures associatives par des adultes. Les communes notamment rurales ont besoin de coup de pouce pour donner un véritable espace de rencontre inter-jeunes.

 

Je vous remercie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email