CFA : Des contrats de performance pour la formation et l’apprentissage

Marie-Christine Dirringer est intervenue pour saluer le plan d’action en faveur de l’apprentissage, instaurant notamment des contrats de performance entre la Région et chaque CFA.

Madame la présidente, Monsieur le vice-président, mes chers collègues,

Nous abordons, avec l’examen de ce rapport ľun des volets permettant la mise en oeuvre du plan d’action en faveur de l’apprentissage, dossier que la majorité considère comme l’une de ses grandes priorités de la mandature.

Permettez-moi de rappeler les grandes lignes de ce rapport:

  • optimiser le fonctionnement des CFA,
  • accroître la réactivité et la pertinence de la carte des formations,
  • renforcer l’accompagnement des jeunes vers l’apprentissage,
  • mobiliser les acteurs économiques et faciliter la relation à l’entreprise.

L’apprentissage, c’est l’un des moyens les plus performants pour lutter contre le chômage des jeunes et les former à des métiers d’avenir. Il ne faut pas oublier que, contrairement à beaucoup d’autres filières d’études et de formation, le taux de succès aux examens est important, entre 70% et 85% Selon les niveaux et que 68% des apprentis sortants trouvent un emploi après leur sortie de formation. Nous devons donc consolider ces éléments de performance et porter l’ambition d’aller au-delà. Le deuxième objectif qui est au cœur du plan en faveur de l’apprentissage est de passer de 80 000 à 100 000 apprentis en 2020 ce qui représente une augmentation ambitieuse.

Pour ce faire, nous avons déjà abordé un premier volet avec la carte des formations et nous abordons aujourd’hui le sujet de l’optimisation des centres de formation d’apprentis et la mise en oeuvre d’une nouvelle contractualisation permettant un meilleur suivi et un pilotage efficient des financements de la région.

Cette contractualisation basée sur des indicateurs communs comme le coût de formation, l’évolution des effectifs, le taux de rupture, le taux de réussite, le taux d’insertion, la trajectoire de progression, constituent des repères particulièrement utiles qui vont permettre à chaque CFA de se repérer par rapport aux autres mais également aux CFA et à la région d’établir des échanges clairs et fructueux , assurant la mise en oeuvre de contrats d’objectifs contribuant à la progression et à l’optimisation de tous les centres. Ce sera également et j’allais dire surtout, l’opportunité pour les apprentis et leurs familles de disposer de données complètes, fiables, de nature à guider leurs choix et leurs arbitrages.

A ce propos, mais j’aurai l’occasion d’en reparler lorsque nous discuterons de l’amendement que le groupe Centre et démocrate a déposé sur ce rapport, j’insisterai également pour que ces contrats de performance tiennent bien compte de l’environnement social et économique de chaque CFA afin qu’aucun ne soit pénalisé.

Je me félicite également des deux autres objectifs fixés par ce rapport, le raccordement au très haut débit des CFA à l’horizon 2020 et la création d’un portail des formations. Des mesures qui contribueront à renforcer la performance des centres et à consolider leur réputation.

Pour toutes ces raisons, nous voterons ce rapport.

Je vous remercie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email