Citallios: « les aménageurs doivent s’adapter et consolider moyens et savoir-faire »

Dans le cadre du projet de fusion des Sociétés d’aménagement des départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine, Charlotte Baelde a souligné l’importance de la consolidation de ces acteurs afin de répondre à l’urgence de la crise du logement.

600 000 personnes cherchent un logement en Île-de-France et ce chiffre ne cesse de croître. Face à cette crise, nous soutenons toutes les solutions responsables qui permettront d’apporter une réponse aux demandes importantes et légitimes des citoyens.

Or, la taille des opérations immobilières s’accroit sensiblement et se complexifie. Les enjeux de l’aménagement sont nombreux : résorption de l’habitat dégradé, intégration d’innovations durables, mobilisation de foncier pollué, construction d’îlots mixtes.

Face à ce constat, les aménageurs doivent s’adapter et consolider moyens et savoir-faire.  La Cour des comptes recommande ainsi dans son rapport de 2015 de lutter contre la dispersion des opérateurs locaux afin de renforcer leurs compétences techniques et leur polyvalence.

Le regroupement des Sociétés d’économie mixte des Hauts-de-Seine et des Yvelines suit la même logique qui a conduit Grand Paris Aménagement et, plus récemment l’EPFIF, sur les fonds baptismaux.

Citallios sera mieux à même de maîtriser les défis du foncier et du renouvellement urbain que les sociétés mixtes actuelles. Ces dernières mènent d’ailleurs déjà des opérations dont les périmètres s’enchevêtrent : la SEM 92 intervient à l’extérieur des Hauts-de-Seine quand la SEMERCLI n’est pas toujours en mesure de répondre à tous les besoins de son territoire de prédilection.  

Nous attendons maintenant de voir ce nouvel aménageur soutenir une politique intelligente de construction dans les zones en tension.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email