« Les Franciliens sont en droit d’attendre une vision renouvelée en matière d’aménagement »

Madame la Présidente, Madame la Vice-présidente,

Nous considérons que les Franciliens sont en droit d’attendre une vision renouvelée en matière d’aménagement. Sensibles à leur cadre de vie alors qu’ils sont souvent malmenés par un rythme de vie effréné, ils nous invitent à sortir d’une approche quantitative de l’urbanisme, pour développer des quartiers de qualité, répondant aux enjeux de notre temps: la promotion du vivre ensemble par l’intégration des espaces, et le respect de l’environnement notamment.

Tous ces objectifs, nous les avons évoqués lors du vote de la délibération 100 quartiers innovants et écologiques en mars, mais il était important de les réaffirmer.

A ce titre, le groupe Centre et Démocrates se réjouit du budget de 235M€ consacré à ce dispositif. Cet effort est un véritable signe positif dans le contexte de budget contraint.

En ce qui concerne le règlement d’intervention lui-même, nous approuvons ses orientations et notamment:

  • Nous trouvons intéressant le fait de prévoir que les puisse contractualiser avec la Région, aussi bien que les EPCI, dans la mesure où les regroupements sont parfois subis plus que choisis.
  • Nous nous félicitons de la prise en compte de l’aide à l’ingéniérie pour les communes et EPCI étant donné la technicité des projets éligibles.
  • De même, le suivi partenarial annuel prévu dans la convention-cadre est un point positif qui permettra de suivre l’évolution de chaque projet.
  • Concernant le comité technique préalable, nous souhaitons que soient également associés les organismes comme l’ARENE, Natureparif ou l’ORDIF qui peuvent apporter une expertise intéressante. C’est le sens d’un amendement que mon collègue Bruno Millienne défendra dans quelques instants.
  • Enfin, la composition du jury a son importance, et sur ce point, nous devrons veiller à proposer une représentation qui intègre la diversité des courants politiques représentés au sein de notre assemblée.

Un point d’attention néanmois: il est prévu de financer des opérations portées par les Etablissements publics d’aménagement. Il conviendra de s’assurer que ces projets ne sont pas en contradiction avec la volonté des maires concernés.

En conclusion, en ma qualité de Maire et en lien avec mes homologues franciliens, je ne peux que me réjouir de ce dispositif qui permettra d’aménager 100 nouveaux quartiers en basse consommation, avec des espaces verts, des logements pour les jeunes mais aussi pour les seniors, des commerces en pied d’immeuble, des services publics et un accès facile aux transports publics. Comme vous le savez, l’IDF manque cruellement de logements. Avec ce dispositif, ce seront ainsi plus de 80 000 logements qui sortiront de terre au cours de la mandature.

Je vous remercie

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email