Transports : renforçons l’information et modernisons la billettique

Le Conseil du Stif du 1er juin 2016 a voté une délibération proposant un plan d’action pluriannuel pour développer les services numériques aux usager dans les prochaines années, appelé “Smart Navigo”. Didier Dousset soutient ce projet qui doit améliorer les services aux voyageurs et simplifier leurs déplacements.

Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président,

Nous nous félicitons du plan “Smart Navigo” que nous avons voté au Conseil du Stif le 1er juin dernier.

Il s’inspire en partie de ce qui se fait déjà dans d’autres métropoles. Je pense à Londres qui a mis en place le post-paiement depuis plusieurs années. Je pense à New York, ou plus proche de nous, Athènes, qui ont mis en place la billettique sur téléphone mobile. Je pense également à des startups comme Tickey, qui a Sofia en Bulgarie, développent des solutions pour simplifier l’utilisation des transports en commun.

Les smartphones sont désormais utilisés quotidiennement par plus de 70% des Franciliens, ils sont même devenus des accompagnateurs dans la mobilité, soit comme outil de divertissement, soit comme outil de travail mobile. Il était donc temps que notre Région franchisse le pas de la généralisation du numérique.

Notre plan se fixe deux grandes ambitions:

D’abord développer considérablement l’information aux voyageurs. Et sur ce point, nous avons beaucoup de retard. La multiplication des applications pour chaque opérateur: Transilien, RATP, parallèlement à ViaNavigo est particulièrement dissuasif pour les utilisateurs. Sans compter que certaines applications indépendantes sont plus performantes que les applications officielles, notamment dans leur gestion du temps réel, et des correspondances. Bien entendu, des efforts ont été menés par les opérateurs pour palier ce retard. Mais un point essentiel manque toujours:  la mise en libre accès des données, l’OpenData dont nous prévoyons la mise en place. C’est un point que nous saluons particulièrement dans le plan Smart Navigo car il permettra d’envisager un croisement des données et donc de consolider les informations. Il permettra également aux startups de phosphorer et développer de nouvelles manières d’informer.

Deuxième ambition, moderniser la billettique pour la simplifier. Là encore, nous devons envisager de sortir totalement du billet magnétique qui coûte cher. Et nous devons profiter de cette réflexion pour développer les supports nouveaux, notamment le smartphone, et gagner en agilité et en adaptabilité. La carte Navigo que nous connaissons aujourd’hui n’est pas le seul horizon, préparons l’Ile-de-France de 2030!

Enfin, un point essentiel concerne la mise en place de l’internet mobile dans le réseau souterrain. Il est attendu de pied ferme et donnera au réseau de transports souterrains une attractivité supplémentaire bienvenue.

Voilà pourquoi nous avons soutenu et soutenons ce plan, à la fois à la Région, mais également au Conseil du Stif.

Je vous remercie.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email