Soyons à la hauteur des défis posés par le Brexit !

Yann Wehrling, Président du Groupe Centre et Démocrates, a interrogé la Présidente du Conseil régional sur les initiatives que prendra la Région après le BREXIT pour répondre aux défis qu’ils posent pour les européens convaincus. 

Madame la Présidente,

 

La Grande Bretagne a donc décidé de quitter l’Union européenne.

 

Nul ne peut dire quelles en seront exactement les conséquences. Ce qui est certain, c’est que ce vote témoigne pour le moins d’un divorce grave entre les peuples et l’Europe. Une Europe batie loin des peuples, peut-être justifée à l’origine, est devenue aujourd’hui une posture mortifère.

 

Pour sauver l’Europe – car c’est cela le sujet, bien plus que le Brexit –  les mentalités des sphères européennes doivent changer. Elles doivent intégrer vraiment l’enjeu démocratique car la démocratie n’est pas une option, c’est une obligation. Et disons-le,  cet éloignement des peuples a largement été entretenu par des générations de gouvernants. Peut-être que départ des anglais, fervents défenseurs d’une Europe faible politiquement, permettra un sursaut. Mais il faudra en faire la preuve rapidement.

 

Dans l’immédiat, beaucoup de choses ont été dites et proposées après le Brexit pour tenter d’attirer tous ces anglais qui veulent rester dans l’Union et qui cherchent une terre d’accueil : Rénovation de la gare du Nord, conditions d’accueil des impatriés, développement des écoles, lycées et universités parfaitement bilingues, … tout cela est absolument nécessaire et urgent.

 

Au-delà de ces mesures concrètes absolument nécessaire, je crois aussi que la consolidation de nos atouts passera par l’idée que nous devons symboliquement devenir la région capitale de l’Europe. Pour cela, nous devons être le lieu où va s’organiser le débat sur la nouvelle Union européenne. Etre ce lieu, la Région Ile de France peut le susciter et le provoquer en prenant des initiatives pour faire émerger des idées de nouvelles institutions, d’une nouvelle gouvernance, de nouvelles missions, répondant mieux aux besoins des peuples d’Europe. Nous serons alors véritablement le cœur économique et politique recherché par les grands décideurs aujourd’hui basés à Londres.

 

Madame la Présidente, ma question est donc celle de savoir quelles sont les initiatives que vous continuerez de prendre dans les semaines et mois à venir pour faire de l’Ile de France, la région d’Europe qui sera porteur des réponses à apporter au défi lancé aux pro-européens par le Brexit.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email