Un nouveau budget qui allie sérieux et solidarité

Nathalie Elimas, Secrétaire de la Commission des Finances du Conseil régional, appelle au rassemblement des forces régionales pour le vote du Plan trans-partisan de formation des demandeurs d’emplois et de l’aide d’urgence aux Franciliens touchés par les inondations. Le vote du budget supplémentaire fut également l’occasion, pour l’Adjointe-au-Maire de Margency (95), de saluer le sérieux qui caractérise la gestion budgétaire de la nouvelle majorité. 

 

Madame la Présidente,

Monsieur le Vice-Président,

Chers collègues,

 

La présentation du budget supplémentaire est souvent l’occasion de voter les mesures d’urgence exceptionnelles et qui doivent nous rassembler au delà des clivages politiques.


La proposition qui nous est soumise s’y inscrit pleinement et j’espère ainsi que nous saurons nous rassembler pour l’adopter. Le soutien exceptionnel aux Franciliens durement touchés par les inondations et l’accord transpartisan sur la formation des demandeurs d’emploi ne devraient pas souffrir de critiques inutiles.

 

Beaucoup a été fait pour les Franciliens sinistrés. Nous avons ainsi aidé les communes, les agriculteurs, les petits commerces, les établissements régionaux, les acteurs du tourisme et, enfin, les entreprises, en particulier celles sur lesquelles pèsent un risque pour l’emploi. Cette solidarité était attendue, la Région est au rendez-vous.

 

Nous assumons aujourd’hui nos responsabilités en soldant les imapcts budgétaires de ces mesures. Et permettez-moi, Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, de saluer le sérieux budgétaire dont vous avez fait preuve. Les mesures de solidarité ne viendront pas grever les finances régionales grâce aux économies sur les dépenses de communication et la participation au syndicat Paris Métropole.

 

Les autres points techniques que vous nous proposez renforcent ce diagnostic : réduction de l’emprunt d’équilibre, anticipation de la hausse des dépenses obligatoires et prévision des travaux dans les bâtiments régionaux. Tout ceci nous conforte dans la gestion responsable des finances publiques régionales.

 

Si certains en doutaient encore, le niveau d’affectation des autorisations votées au printemps, a dû les rassurer. Vous respectez la démocratie régionale en donnant le temps à cette assemblée d’examiner les nouvelles stratégies et programmes avant de lancer les appels d’offre correspondants.

 

Notre groupe réaffirme sa volonté de voir exécutée la totalité du Budget primitif 2016 en mettant en oeuvre les grands projets de la majorité : nouvelle politique d’emploi et de formation, nouveaux outils de la politique sanitaire et sociale et nouveaux dispositifs de protection de l’environnement.

Je vous remercie.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email