« La région Ile-de-France doit s’engager à 100% dans la rénovation et l’efficacité énergétique »

Présentation de la collaboration entre la Région, les services déconcentrés de l’État et l’ADEME pour l’élaboration et la mise en œuvre du programme régional pour l’efficacité énergétique : intervention de Didier DOUSSET lors du Conseil régional des 17 et 18 novembre.

« L’élaboration et la mise en œuvre du programme régional pour l’Efficacité Énergétique est une obligation de la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte. Au-delà de la nécessité de mobiliser tous les services de la région et des organismes associés à l’objectif de massification des rénovations énergétiques des logements et des bâtiments tertiaires, la signature d’un protocole de collaboration de la région et de ses services, les services déconcentrés de l’Etat et la direction régionale de l’ADEME Île de France, présente un intérêt indéniable.

Cette coopération va permettre de renforcer et de promouvoir, avec efficacité et assurance de résultats, un cadre de mise en œuvre des actions qui concourent à baisser notre consommation d’énergie et à diminuer de manière substantielle la part des secteurs les plus énergivores. Je veux notamment citer la formation initiale et continue des professionnels, l’accompagnement de l’émergence d’un véritable marché afin de soutenir la création d’emplois, et le déploiement des Plateformes Territoriales de la Rénovation Energétique. Le SRCAE prévoit un objectif de doublement des réhabilitations dans le tertiaire et de triplement dans le résidentiel d’ici 2020, soit la rénovation de 125 000 logements par an en Île-de-France ainsi que de 6 millions de m2 par an. C’est un objectif ambitieux mais soutenable.

On ne peut donc que se réjouir de l’établissement de ce protocole de collaboration ainsi que de la substitution du Programme régional pour l’efficacité énergétique (PREE) au Plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) lancé au niveau national en 2013. Je me permets également de souligner, pour m’en féliciter, que cette délibération ajoute des thématiques ambitieuses en allant au-delà de la loi, comme la qualité de l’air, les filières éco-matériaux et la mobilisation de l’épargne locale.

Ce dispositif permet d’afficher la volonté de notre région d’être partie prenante et actrice à part entière des engagements pris par la France au niveau mondial depuis le protocole de Kyoto jusqu’à l’accord de Paris et au niveau européen avec le paquet Energie/Climat et de ses prolongements.

Un dernier mot enfin pour vous dire que l’ARENE que j’ai l’honneur de présider, dispose d’une grande expertise en la matière et qu’elle est toute disposée à accompagner ce dispositif vertueux.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email