« Afin que tous les franciliens puissent avoir accès au sport, la Région soutiendra la création d’équipements sportifs dans les territoires carencés »

Intervenant sur le rapport « Nouvelles ambitions pour le sport en IDF » présenté lors du Conseil régional du 14 décembre, Sandrine LAMIRE a rappelé que la soutien de la Région à la création d’équipements sportifs dans les territoires franciliens carencés était primordial afin de permettre à tous les publics d’avoir accès à la pratique du sport.

« Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, mes chers collègues,

La pratique du sport est un élément essentiel dans la vie des franciliens qui compte plus de 2 millions de licenciés dans 19 000 clubs. Le sport apporte à la société des vertus participant en premier lieu au bien-être mais également à l’intégration sociale, à l’égalité des chances. Il recouvre de multiples enjeux :

  • Sociétal, avec l’éducation des jeunes et la recherche du bien être pour le plus grand nombre
  • Social, au travers des clubs par exemple qui constituent la pierre angulaire de l’organisation du sport en France qui deviennent des lieux de vie «Mon club, c’est bien plus que du sport». Sans oublier l’implication des bénévoles qui gravitent autour des différentes disciplines et dont les événements sportifs ne pourraient voir le jour sans leur investissement.
  • Économique, car le secteur concentre 28.400 établissements économiques en région parisienne, soit 11 % du total français. Avec ses 101.000 emplois, cela représente 18,5 % de l’effectif national, en hausse de 17 % depuis 2010. A noter que près de 45.000 emplois sont liés au commerce d’articles de sport et 38.000 à l’encadrement de la pratique.
  • Médiatique, par les manifestations organisées autour d’événements sportifs. Il n’y a pas un média qui, chaque jour, ne consacre une bonne place pour parler du sport.

Dans un souci d’équité territoriale et d’équité des pratiques et des moyens, la région met en place un plan de financement en direction des collectivités pour réaliser ou moderniser de nouveaux équipements sportifs car force est de constater une pénurie d’équipements en Ile de France qui nuit au développement des pratiques du sport. La région a déjà fait ses preuves en finançant massivement (significativement) dès le début de cette mandature les terrains synthétiques pour favoriser le rassemblement autour d’une passion commune.

Sur cette question de la pénurie d’équipements sportifs, nous n’avons pas déposé d’amendement mais je soulève ici l’idée d’un open data des équipements sportifs. La première étape serait d’élaborer une cartographie des équipements sportifs franciliens, notamment afin d’agir prioritairement dans les territoires carencés, puis, dans un second temps, de rendre ce recensement public sur le portail de la Région.

Que tous les publics puissent avoir accès au sport, telle est la préoccupation de la région qui entend élargir les financements aux équipements en libre accès pour encourager les disciplines émergentes tels que skate park, fitness et bien d’autres encore.

Une politique volontariste qui ne veut laisser personne sur le banc de touche. Telle est l’ambition de la région au travers de cette nouvelle politique régionale. Notre région doit devenir une grande région sportive, une région qui aime le sport et qui se prépare à accueillir les jeux olympiques en 2014 !

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email