« La restructuration du secteur touristique se fera par la mise en place de mesures concrètes sur le terrain »

Si les récentes attaques terroristes et la progression du sentiment d’insécurité ont porté préjudice à la filière touristique, il n’en demeure pas moins que le secteur est confronté à des blocages structurels. La Région Ile-de-France entend donc relever les nouveaux défis du tourisme, notamment par l’éléboration d’une stratégie globale portée par des mesures concrètes au plus proche des acteurs de terrain. Retrouvez l’intervention de Charlotte BAELDE.

« Madame la Présidente,

Monsieur le Vice-Président,

Mes chers collègues,

Sur le terrain auprès des acteurs du tourisme, nous pouvons constater tous les jours, les handicaps structurels de notre destination.

Ce secteur, crucial pour l’économie francilienne est pourtant toucher de plein fouet par une crise sans précédent. Les causes ? Le terrorisme, mais pas seulement…nous devons également prendre conscience de problèmes plus structurels comme la qualité de l’accueil que nous réservons aux touristes, la propreté de notre région et la sécurité au quotidien.

Les différents faits relayés dans les media étrangers cette année sont de vrais coups durs portés à notre économie touristique francilienne. Ils se font l’écho d’une région, d’un pays, peu enclin à la sécurité, peu enclin à l’hospitalité et viennent ternir notre image.

A la découverte de ce schéma régional de développement et du tourisme, et si je me réfère également au discours de la Présidente mardi soir devant les acteurs du tourisme, je me réjouis de pouvoir compter sur notre majorité pour prendre en compte les nouveaux défis que nous devons mener sur le tourisme. 

Cela fait bien longtemps que nous attendions une offre nouvelle, différenciante, qui nous permette enfin d’accueillir les touristes avec des «offres sur mesure ». A l’heure du numérique, la destination « Paris Région » devait se doter d’outils numériques actuels, pertinents et impactants répondant à tous les acteurs du tourisme : professionnels et touristes eux-mêmes.

Une région multilingue est également une urgence pour accueillir dignement les touristes dans notre région. La maitrise d’une langue étrangère pour les professionnels du tourisme est une exigence. Nous devons accompagner les professionnels à la formation aux langues pour s’assurer un meilleur accueil des touristes étrangers. Cette formation doit être dématérialisée par des sessions e-learning, plus simples à mettre en place pour ces acteurs.

Pour renforcer l’accueil, dès ce samedi, 80 volontaires du tourisme seront présents sur le terrain pour informer les touristes en dehors et à l’intérieur de la capitale. Une mesure nécessaire pour apporter un véritable accueil aux touristes étrangers en France. Ces volontaires seront les premiers visages de notre pays pour beaucoup de touristes, plus qu’accueillants, ils seront des Ambassadeurs de notre hospitalité et leur présence sera un véritable plus dans le séjour de nos touristes.

Pour répondre à la dégradation de la sécurité, je me réjouis de voir une mesure forte, prise directement au plus près des visiteurs de notre région. Je pense à la nouvelle convention avec l’État sur la police nationale et la gendarmerie mais aussi aux commissariats mobiles, présenté lors de la dernière plénière par le vice-président, qui permettront à la Région d’être au rendez-vous de la demande croissante de sécurité sur les lieux touristiques franciliens.

Enfin, Madame La Présidente, le groupe Centre & Démocrates se réjouit de ne pas avoir un énième plan d’urgence pour la Région mais de voir la création d’un véritable nouveau fonds pour le tourisme en Île-de-France qui reflète toute l’importance que nous souhaitons mettre dans ce secteur, une réelle prise en charge de ses problématiques, avec des réponses concrètes sur le terrain, mise en place dès demain.

Je vous remercie. « 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email