Communiqué : un nouveau départ dans la lutte contre la pollution de l’air

Fin de la gratuité des transports en commun en cas de pic de pollution et restriction de circulation grâce aux vignettes Crit’Air: un nouveau départ dans la lutte contre la pollution de l’air

 

Les élus franciliens du Mouvement Démocrate se félicitent des deux nouvelles mesures proposées en ce début d’année 2017 pour une meilleure gestion des pics de pollution. Ces mesures devraient être plus efficaces pour réduire la pollution de l’air en Ile-de-France.

Le Stif décidera ce 11 janvier la fin de la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution. Outre que cette gratuité ne touchait pas les détenteurs de la carte Navigo, elle n’a pas réellement démontré son impact dans la baisse de la pollution de l’air et s’est avérée trop couteuse. Didier DOUSSET, Conseiller régional MoDem et administrateur du Stif, demande que « les quelques millions d’euros que coutait cette gratuité puissent dorénavant servir à d’autres dépenses ciblées sur des actions de fond dont l’impact sur la baisse de la pollution est plus fort : développement de l’usage du vélo et création de voies réservées aux véhicules propres et partagés sur les axes les plus fréquentés ».

Seconde mesure saluée par le MoDem, la restriction de circulation basée sur les nouvelles vignettes « Crit’air » à partir du 16 janvier et non plus sur la base des plaques paires et impaires. « L’absurdité qui permettait à des véhicules très polluants de circuler au motif que leur plaque d’immatriculation était paire ou impaire doit rapidement laisser place au dispositif basé sur le caractère peu polluant des véhicules autorisés à circuler » soutient Yann WEHRLING, président du groupe centriste au Conseil régional d’Île-de-France. « Nous appelons le Préfet à publier rapidement l’arrêté de mise œuvre de ce nouveau dispositif. Pour que ce dispositif soit efficace, nous estimons que l’ensemble des véhicules franciliens devraient apposer cette nouvelle vignette pour circuler à Paris et en petite couronne ».

Les élus du Mouvement Démocrate rappellent également que le passe Navigo doit rapidement devenir le support de toutes les mobilités participant de la réduction de la pollution de l’air. Au-delà des transports en commun et du vélib’, le Passe Navigo devra contenir les abonnements autolib’ et ceux des plateformes de co-voiturage et d’autopartage. Il faut aussi que la Carte Navigo, à l’image d’autres cartes de voyages (SNCF ou celles de compagnies aériennes) se dote de points de fidélisation et récompense ses usagers. C’est le sens de la proposition « Navig’air » portée par le groupe du Centre et des Démocrates, adoptée en juin 2016 par le Conseil régional puis le Stif,  et actuellement mise à l’étude.

Yann WEHRLING

Conseiller régional, Président du groupe du Centre et des Démocrates

Conseiller de Paris

Didier DOUSSET

Conseiller régional vice-président de la commission environnement, administrateur du STIF

Maire du Plessis-Trévise (94)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email