Budget 2017 – Jeunesse, citoyenneté et vie associative : « Un budget pour briser le cycle de l’exclusion sociale et territoriale »

Budget Jeunesse, citoyenneté et vie associative : retrouvez l’intervention prononcée par Sandrine LAMIRE lors des débats budgétaires du 23 janvier 2017.

 

« Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, mes chers collègues,

Le respect et la diffusion des valeurs de la République resteront les priorités de l’action régionale du début de la mandature.

Cet engagement donnera naissance prochainement à la charte des valeurs de la République et de la laïcité dont notre groupe se félicite d’avoir pu y apporter sa contribution. Celle-ci constituera la pierre angulaire des politiques régionales en matière de prévention de la radicalisation, de lutte contre les violences faites aux femmes, de l’égalité femmes-hommes et de lutte contre les discriminations.

Ces valeurs se véhiculeront de facto au travers du tissu associatif francilien, acteur incontournable du lien social, du vivre-ensemble et qui intervient notamment dans le milieu sportif ou dans l’action sociale et touchera la jeunesse et les publics fragiles. C’est pourquoi notre groupe soutient votre budget de formation à destination des bénévoles, forces vives des associations qui inscrivent leurs actions dans une relation d’entraide et de solidarité et se placent comme les premiers défenseurs et relais des valeurs de la République.

Poursuivant cette logique, notre groupe souhaite réitérer son souhait de voir la Région se doter d’un Conseil des associations franciliennes dont l’objectif serait de débattre de la pérennisation des financements accordés par l’Ile-de-France au tissu associatif afin d’éviter « les couperets » qui nuisent à la visibilité des actions, malgré – nous en avons conscience – un contexte budgétaire difficile.

Pour conclure sur les associations, je rappelle que notre groupe a obtenu de l’exécutif, lors de la dernière séance plénière, qu’un document faisant état des adhésions et expliquant les motifs des désengagements de la Région auprès de plusieurs associations œuvrant dans divers secteurs, soit communiqué aux élus de notre assemblée à l’occasion de la présente séance. Peut-être serez-vous –monsieur le vice-président – en mesure de nous apporter plus de précisions ?

 

Nous nous félicitons également pour le budget affecté au diagnostic et aide aux communes pour développer des projets de territoire. Ce soutien aux actions des communes défavorisées ou quartiers situés en politique de la ville impactera directement la jeunesse. Notre groupe ne manque pas de rappeler régulièrement dans cet hémicycle notre attachement à la réussite des jeunes et entrevoit dans vos priorités des solutions pour briser le cycle de l’exclusion sociale et territoriale et faire émerger des projets innovants qui permettront d’animer des réseaux de jeunes.

La « Région solidaire » est également un marqueur fort en direction des jeunes et autres publics fragiles. De plus, nous nous réjouissons que le Conseil Régional de la Jeunesse puisse être associé à ces actions. Notre groupe restera néanmoins attentif au fait que ce conseil puisse avoir une plus grande visibilité dans les lycées, dans les fédérations sportives ou dans les associations socio-éducatives afin de véhiculer à leurs pairs les valeurs républicaines !

Enfin, notre groupe est fier de voir la nouvelle majorité s’engager avec énergie dans la lutte contre la violence faite aux femmes. Je profite de l’occasion pour saluer l’effort porté en matière de logement d’urgence pour ces femmes.

Monsieur le vice-président, l’ensemble de nos actions devraient avoir un effet multiplicateur qui permettra de créer un effet d’entrainement et conduira à œuvrer pour la réussite de de tous, tel est l’engagement de l’action régionale en faveur des jeunes et publics fragiles et nous nous en félicitons.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email