Budget 2017 : « Le budget « lycées » est résolument tourné vers l’avenir et l’entraide sociale pour une réussite pour tous »

Béatrice LECOUTURIER, Présidente de la Commission éducation, a salué, lors des débats budgétaires, un budget « lycées » ambitieux, à la hauteur des enjeux, et résolument tourné vers l’avenir et l’entraide sociale pour une réussite pour tous.

Retrouvez son intervention prononcée le 23 janvier en séance plénière du Conseil régional :

« Madame la Présidente,

Madame la vice-présidente,

Bravo ! Bravo pour le budget que vous nous présentez aujourd’hui et merci pour nos lycées et nos lycéens d’Ile de France !

Ce budget représente une rupture franche. Une rupture franche sur tout ce qui ne s’est pas fait, ou insuffisamment fait ces dernières années dans nos lycées.

Une rupture franche pour que nos lycées redeviennent des lieux de la promotion sociale, de l’ambition et de la réussite, où chacun puisse étudier en toute tranquillité.

Je rappelle que la loi de décentralisation de 1982 donne le pouvoir à la région la construction, l’entretien et le fonctionnement des lycées. Or cette obligation a été malmenée par la majorité précédente.

Résultat, nous voyons aujourd’hui un patrimoine délaissé, délabré même parfois dans certains lycées et je pense notamment aux grandes cités scolaires parisiennes qui sont devenues de vieilles dames en danger par un manque criant d’entretien durant des années.

Notre territoire d’Ile de France est vaste, il est vaste et il est riche de ses différences ;

Ces différences sont un atout. Elles ne doivent pas devenir un handicap.

Et il est un principe républicain qui veut que chaque élève ait accès à la connaissance dans les meilleures conditions, que cet élève habite Paris, le Val de Marne ou la Seine saint Denis.

C’est pourquoi, votre budget témoigne d’une véritable politique ambitieuse pour nos lycées avec un budget d’investissement en hausse de 25% par rapport à l’année dernière.

J’aimerais insister sur 2 volets en particulier de ce budget :

1/ Tout d’abord, ce budget est résolument tourné vers des lycées de l’avenir

En effet, l’objectif régional du raccordement au très haut débit de tous les lycées d’ici 2020 pour faire des lycées 100% numériques, la généralisation du wifi, des équipements d’apprentissage modernisés avec la maintenance informatique assurée par la région depuis la rentrée 2016, toutes ces mesures vont préparer nos lycéens à entrer pleinement dans le 21è siècle.

De plus, l’expérimentation extrêmement intéressante du budget d’autonomie des lycées est reconduite avec un doublement de l’enveloppe.

Car oui madame la présidente, vous avez raison de reconduire ce dispositif.

Ce sont les proviseurs qui connaissent le mieux les besoins de leurs lycées selon leurs contraintes, leurs territoires, leur histoire. En leur accordant un budget d’autonomie, vous faites entrer les lycées dans l’avenir en faisant confiance à la différence et au talent des communautés éducatives.

Le temps de l’uniformité absolue est révolu. Les préoccupations d’un lycée en zone rurale ne sont pas les mêmes que celles d’un lycée en zone ultra urbaine.

Il faut inventer des mesures, des programmes qui s’adaptent au plus près de la réalité de nos lycéens.

Ces budgets d’autonomie qui connaissent d’ailleurs un réel succès auprès des proviseurs, en témoignent.

Ils sont une est une chance pour l’avenir et la réussite de nos lycéens.

Enfin dernier volet que je souhaite aborder dans cette modernité de nos lycées est l’ouverture sur le monde de l’entreprise.

En effet, une sensibilisation précoce des jeunes franciliens à l’entreprise rend le monde du travail dans lequel ils vont évoluer mieux connu donc plus accessible.

L’entreprise et le monde du travail deviennent alors des lieux d’épanouissement et de réussite pour les jeunes, un monde où l’initiative personnelle pour monter sa propre entreprise devient possible.

Changer le regard que portent les lycéens sur l’entreprise, c’est changer leur perception de notre société et leur permettre d’envisager un avenir.

2 / Ensuite ce budget est un budget résolument tourné vers l’entraide sociale pour une réussite pour tous.

A la rentrée scolaire 2017, tous les lycéens de la région bénéficieront d’une tarification unique modulée au quotient familial pour la restauration scolaire puisque Paris intégrera le dispositif.

L’accès pour tous à un déjeuner doit être un principe intangible.

Le repas à la cantine reste encore pour trop de jeunes le seul repas correct de la journée. Cette mesure sociale financée par la région à hauteur de 17 millions en autorisations d’engagement et 15,7 millions en crédits de paiement prend toute son importance.

La région poursuivra dans ce budget 2017 sa politique d’aides sociales aux lycéens du public comme du privé dans un souci d’équité scolaire et de respect de la liberté de choix des parents.

Je rappelle encore que ces aides sociales sont versées aux familles à revenus modestes et qu’elles représentent pour ces familles une aide réelle au succès de leurs enfants qu’ils soient scolarisés dans le public ou le privé.

Enfin, j’aimerais insister sur le volet du décrochage scolaire qui dévaste encore trop de parcours de  lycéens. Chaque année en ILE DE France, ce sont près de 30 000 jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme, sans qualification donc qui démarrent dans la vie avec un avenir très incertain.

Vous en avez pris toute la mesure madame la présidente en soutenant toutes les initiatives locales dans la lutte contre le décrochage scolaire en y allouant un budget de plus de 3,35 millions en autorisations de programme.

Voilà madame la présidente, madame la vice présidente chère Agnès, ce que nous souhaitions vous dire au groupe centre et démocrates.

Un patrimoine rénové, entretenu, de nouveaux lycées prévus, des lycées sécurisés, des lycées tournés vers le futur et une entraide sociale forte, voilà enfin madame la présidente, une reprise en main de la politique éducative régionale que nous attendions et que nous soutenons totalement.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email