Budget 2017 : « L’effort porté au budget sport et loisirs favorisera la pratique du sport du plus grand nombre, vecteur d’intégration sociale »

Budget « sport et loisirs » : retrouvez l’intervention prononcée par Sandrine LAMIRE lors des débats budgétaires du 23 janvier 2017.

« Madame la Présidente, Monsieur le Vice-Président, mes chers collègues,

Le sport est une pratique sociale et culturelle forte qui recèle de fortes potentialités et spécificités éducatives et sociales.

C’est pourquoi la politique régionale a été marquée dès 2016 par une volonté de favoriser la pratique sportive du plus grand nombre, facteur d’intégration sociale pour les publics les plus éloignés tant pour des raisons culturelles que sociales et sans oublier les personnes en situation de handicap.

Nous retrouvons d’ailleurs au travers de ces nouvelles priorités la promotion des valeurs de la république :

  • Promotion de l’égalité femme/homme en encourageant la pratique sportive féminine
  • Lutte contre les discriminations au travers du tissu associatif qui favorise le lien social par sa proximité, l’écoute et l’accompagnement d’individus et de familles qu’il connait.

Une politique régionale volontariste qui par souci d’équité territoriale et d’équité des pratiques et des moyens n’a pas hésité à investir dès le début de ce mandat dans la création ou la rénovation des équipements sportifs à destination des franciliens pour pallier au déficit d’infrastructures en Ile de France. Il est important de rappeler que l’Ile de France est le territoire français qui en est le plus dépourvu. La région se devait de rattraper son retard 55% par rapport à la moyenne nationale de nombre d’équipements par habitants.

Notre groupe salue cet effort de financement, également marqueur fort de ce mandat visant à favoriser la pratique du sport du plus grand nombre, vecteur d’intégration sociale.

Pour ces mêmes raisons, notre groupe émet le souhait de voir la région se doter d’un « open-data du sport » qui aurait 2 objectifs : dresser une cartographie précise par commune, des équipements sportifs existants et permettre aux franciliens de les trouver via une plateforme en ligne voire une application mobile.

La région poursuivra également ses investissements de modernisation et de sécurisation des Iles de loisirs franciliennes. Ces espaces de détente accueillent 4 millions de visiteurs par an, et méritent que, de facto, la région poursuive les aménagements et étudient la possibilité de nouvelles activités innovantes.

Notre groupe réaffirme notre soutien aux nombreux jeunes et franciliens qui ne partent pas en vacances et vous soutient dans la réflexion de développer les tickets loisirs pour ces mêmes jeunes.

«Le sport à la portée de tous», telle est l’ambition de la région que nous saluons car il représente le premier levier d’intégration sociale, du vivre ensemble, et d’apprentissage des valeurs républicaines.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email