Budget 2017 : « Les résultats de l’effort régional dans le domaine des transports sont déjà visibles ! »

Intervenant sur le volet transports du budget primitif 2017, Huguette FOUCHE s’est félicitée de l’action régionale menée depuis l’installation de la nouvelle majorité et dont les résultats sont déjà visibles. Membre de la commission transport, Huguette FOUCHE a également rappelé les deux priorités du groupe CD : lutter activement, avec efficacité et sur le long terme contre la pollution et, anticiper dès à présent l’arriver des mobilités propres et innovantes.

 

« Madame la Présidente,

Monsieur le vice-présidente,

Mes chers collègues,

La révolution des transports amorcée en 2016 va continuer en 2017  avec des efforts sans précédents.

Mon groupe se félicite de cet effort budgétaire  avec un budget d’investissement pour les transports de 738 000 M d’euros soit 24 % d’augmentation dont 633 000 M d’euros pour les transports en commun. Le STIF a lui aussi engagé un plan de modernisation des matériels roulants avec un investissement de 9,5 M d’euros

Le budget 2017 traduit les ambitions liées à la mise en œuvre du volet transport du CPER, du plan régional vélo à venir, du plan anti-bouchon et de la stratégie fret et logistique.

La modernisation et l’efficacité des transports franciliens sont une grande priorité. Il nous faut donc avoir rapidement des résultats, visibles et concrets pour les millions de voyageurs de notre région. Ces résultats, ils arrivent. En témoigne les 3,75 M euros débloqués pour 255 nouvelles rames dont 71 dès 2021 avec un train nouvelle génération pour les RER E et D qui sera plus grand, plus sécurisé, moins énergivore.

Et surtout, le contrat avec Alstom/Bombardier pour 371 RER qui permettra de donner du travail à 10 000 personnes, avec du Made in France !

Autre motif de satisfaction, les gares seront plus sécurisées avec plus de parking à vélo et nous devons continuer nos efforts d’accès aux transports pour les personnes à mobilité réduite.

En somme, monsieur le vice-président, les promesses sont tenues.

Pour autant, le groupe du Centre et des Démocrates souhaite pousser la réflexion encore plus loin afin, notamment, d’anticiper l’avenir, le progrès technique et les nouvelles technologies dans le domaine des mobilités. Vous trouverez donc monsieur le vice-président, dans notre contribution « Idées pour l’Ile-de-France » plusieurs propositions visant à développer les mobilités innovantes et durables. Je pense à l’accompagnement de l’auto-partage, au développement des véhicules propres et électriques, aux voies réservées pour certains types de véhicules, à la création d’axes dédiés au vélo et à la préparation de l’arrivée de la voiture autonome.

J’ajoute que nous sommes également très attachés à une piétonisation intelligente faite en concertation, contrairement à ce qui a était fait pour les Berges.

Nous sommes sensibles aux efforts qui sont poursuivis pour l’égalité territoriale, notamment en milieu rural avec le plan 1000 bus. Les transports ne doivent pas opposer Paris et la petite couronne à la grande couronne. Si l’on veut que les Franciliens adoptent de nouveaux comportements, notamment celui de limiter leurs déplacements en voiture, alors développons une offre de transports – propres – qui couvre l’ensemble du territoire. Car, disons – le, en grande couronne nombreux sont ceux qui n’ont pas d’autres choix que de prendre leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail.

Gardon aussi en mémoire que le Francilien passe en moyenne 68 mn par jour dans les transports contre 50 mn au national. Nous nous félicitons du développement des tiers lieux qui permettront de développer des solutions alternatives et appelons à une réflexion plus globale sur le rapprochement de l’emploi et du logement.

Enfin, à l’heure où nous expérimentons pour la première fois la vignette Crit’Air dont nous nous félicitons de l’adoption et espérons qu’elle permettra d’avoir des résultats en période de pics de pollution, nous appelons la Région et l’Etat à avoir une vision plus globale et de plus long terme en matière de lutte contre la pollution. Les recettes engendrées par l’instauration du tarif journalier de 3,80 euros en cas de pic doit permettre de financer des actions ciblées sur la qualité de l’air.

Je rappelle que notre groupe est favorable à une écotaxe poids lourd en Ile-de-France.

Je conclurai, madame la Présidente, en affirmant qu’un réseau de transport efficace et sécurisant est un gage pour attirer les touristes, les investisseurs étrangers et être la Région/Monde choisie pour les JO 2024.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email