Communiqué : Les élus MoDem font bouger les lignes du budget 2017 pour une Île-de-France plus solidaire et engagée pour la réussite des jeunes

Les élus MoDem font bouger les lignes du budget 2017 pour une Île-de-France plus solidaire et engagée pour la réussite des jeunes

Lors de l’examen du budget 2017, le groupe MoDem a défendu et obtenu plusieurs avancées pour une région plus solidaire et pour une amélioration des politiques régionales en destinations des jeunes franciliens en proposant un « plan de réussite jeunes » axé sur l’insertion professionnelle et l’égalité des chances.

 

L’Île-de-France solidaire

Farida ADLANI, vice-présidente MoDem à l’action sociale, la santé et la famille, s’est félicitée lors de la présentation de son budget pour 2017 « de l’élaboration d’un grand plan concerté avec les professionnels de santé qui, aura pour ambition de mettre enfin un terme au plus grand désert médical de France. L’effort porté aux formations sanitaires et sociales permettra aussi de créer de nombreux emplois et de répondre au besoin criant de personnel médico-social en zone rurale et dans les quartiers prioritaires ».

Sandrine LAMIRE, présidente de la Commission santé, a obtenu l’augmentation du fonds de prévention santé jeunes à hauteur de de 50 000 euros et du fonds de lutte contre les déserts médicaux, pour 3 millions d’euros.

Poursuivant sa logique d’une région plus ambitieuse sur le plan de la solidarité, Philippine LANIESSE a défendu l’instauration d’un dispositif innovant en matière d’action sociale pour les plus précaires : « Les contraintes budgétaires auxquels nous sommes confrontés, ainsi que la faiblesse des résultats obtenus dans le passé, nous obligent à identifier de nouveaux moyens d’agir. C’est le sens de notre proposition d’introduire des social impact bonds (investissements à impact social), pour faire de la performance un maître-mot de l’action sociale régionale. » La porte-parole du groupe Centre et Démocrates a également rappelé que « si l’action sociale n’est pas l’attribut de la région, notre groupe considère que l’état d’urgence sociale nous impose d’agir en faveur des plus précaires, en particulier pour l’hébergement et l’aide alimentaire auprès des sans-abri et des réfugiés.« 

Le vice-président du groupe MoDem, Pascal GIAFFERI, s’est félicité d’avoir obtenu de l’exécutif régional qu’il « amplifie ses actions à destination des femmes victime violence (+50 000€) en plus des efforts déjà menés pour leur trouver des solutions d’hébergement ».

 

Réussite des jeunes franciliens

Intervenant sur le budget enseignement supérieur, Béatrice LECOUTURIER a vu l’assemblée régionale adopter son amendement sur les « cordées de la réussite ». « Afin de permettre aux jeunes franciliens issus de milieux modestes d’accéder à l’enseignement supérieur et aux filières d’excellence, nous avons obtenu une augmentation de 300 000 euros pour ce dispositif » a rappelé la présidente de la Commission éducation.

Désireux de favoriser l’entrepreneuriat étudiant, les élus MoDem ont souhaité encourager le recours aux PÉPITE en actant une augmentation budgétaire de 300 000 euros. « C’est à la fois une façon de développer les innovations et l’insertion professionnelle des jeunes » a déclaré Philippine LANIESSE.

Enfin, dressant le constat que la situation locative des jeunes résidents est aujourd’hui un obstacle à leur réussite universitaire et professionnelle, en particulier pour ceux issus de milieux de modestes, Charlotte BAELDE proposera au cours de cette séance budgétaire d’augmenter le budget alloué à la construction de logements sociaux pour les étudiants, apprentis et jeunes actifs.

 

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email