Pour une Région pionnière du vélo !

Pour une Région pionnière du vélo !

 

Contribution du groupe du Centre et des Démocrates à la concertation régionale pour l’élaboration d’un plan vélo en Île-de-France

 

Nous avons émis de nombreuses recommandations au cours de l’année écoulée en faveur des circulations douces et en particulier pour le développement du vélo.

Le Conseil régional a ainsi adopté à notre initiative en juin dernier une délibération visant à doter la carte Navigo de points verts récompensant les mobilités vertueuses, notamment celles qui ne contribuent pas aux émissions de polluants atmosphériques.

A l’occasion de la concertation menée par l’Exécutif du Conseil régional d’Île-de-France en vue d’un plan régional pour le vélo, notre groupe a souhaité faire état de ses propositions pour faire de l’Île-de-France une région pionnière pour le vélo.

Nous considérons que le vélo est une mobilité d’avenir pour les grandes métropoles. Le vélo participera nécessairement à la bataille contre la pollution de l’air, qui constitue désormais un véritable scandale sanitaire. A Amsterdam et Copenhague, villes qui ne sont pas réputées pour leur météo ensoleillée, c’est près de 50% des habitants qui se déplacent quotidiennement à vélo !

Un schéma directeur du vélo pour construire les autoroutes cyclables et garantir la continuité des réseaux

Nous souhaitons d’abord que la Région édicte un schéma directeur du vélo en Île-de-France en coopération avec les communes et les départements franciliens.

Ce schéma directeur visera à construire des autoroutes cyclables dont manque cruellement la Région-Capitale. Ces autoroutes existent dans toutes les villes où le vélo constitue l’une des premières mobilités. Elles permettent de réduire le temps de transport et de sécuriser le trajet à vélo. Traversant la Région sur de grands axes continus sur de longues distances, ces « autoroutes cyclables » ont vocation à booster l’usage du vélo comme un véritable moyen de déplacement domicile-travail.

Au-delà des autoroutes cyclables, le schéma directeur devra également permettre de garantir la continuité des pistes cyclables qui est souvent mise à l’épreuve aux frontières des communes dont dépendent souvent leur construction et leur entretien. Une réflexion menée par l’agence d’urbanisme régionale – l’IAU IDF – permettra de tracer un réseau cyclable d’intérêt régional auquel la Région pourrait être particulièrement vigilante.

Ce schéma directeur devra également veiller à la couverture du territoire francilien en officines à vélo qui assurent, de manière coopérative ou marchande, un service de réparation et de suivi essentiel au développement des bonnes pratiques d’entretien et de sécurité.

Ce schéma directeur pourra enfin élaborer des stratégies de financements publics et privés des infrastructures et outils nouveaux pour la mise en œuvre de l’ensemble de ses recommandations.

Répondre à l’enjeu du parking sécurisé

Le STIF et la Région ont déjà intégré le vélo dans leurs politiques intermodales. Nous participons ainsi au développement de Véligo, les parkings à vélo à proximité des gares. Nous devrons cependant amplifier nettement nos actions dans ce domaine, notamment dans le périmètre de la Ville de Paris.

La question du vol est un véritable frein à l’usage du vélo. Ainsi, la Région doit élaborer un plan d’actions de déploiement de parkings sécurisés pour les vélos partout en Ile de France.

Profitons de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques pour garantir l’existence d’un parking à vélo sécurisé à proximité immédiate de toutes les gares de RER et de transilien ainsi que de toutes les bouches de métro d’ici 2024. Nous pourrons ainsi faire de ces équipements un héritage tangible de l’organisation des Jeux Olympiques alliant sport et environnement

La Région devra aussi sensibiliser les communes, les entreprises et les copropriétés, au moyen de guides pratiques et de recommandations, au développement de parkings sécurisés pour les vélos.

Afin d’améliorer l’information des cyclistes, nous plaidons pour le lancement d’une cartographie des parkings à vélo sécurisés en Île-de-France. Nous souhaitons aussi que la Région lance un appel à projet pour développer les solutions innovantes de sécurisation des vélos (puces et géolocalisation des vélos, accès et abonnements à des parkings sécurisés etc.)

Un vélo intégré dans les plans d’intermodalité

Assurons-nous que le transport du vélo dans le métro et le tramway ne soit pas seulement autorisé mais réellement possible. Les prochains appels d’offres du STIF pour l’achat de nouvelles rames devront inclure cette condition dans le cahier des charges.

Nous devrons aussi renforcer la présence du vélo dans les politiques de déplacement des entreprises et des administrations. Dans un premier temps, les agents de la Région devraient bénéficier, à l’instar des fonctionnaires du ministère de l’environnement, de l’indemnité kilométrique vélo.

Dans un second temps, la Région, cheffe de file pour les transports et le développement économique, devrait pouvoir certifier les plans de déplacements des établissements (PDE). Elle pourrait ainsi inciter les employeurs à y intégrer des actions en faveur du vélo : réserver des places de parkings sécurisées, rembourser une partie du vélo au titre de la contribution aux frais de transport etc. Les entreprises ayant une proportion de collaborateurs élevée se déplaçant à vélo devraient pouvoir bénéficier d’une réduction au prorata sur leur versement obligatoire de transport.

La pratique du vélo comme modalité de transport quotidien est également affaire d’éducation, nous plaidons ainsi pour que la région améliore sa politique vélo dans ses équipements collectifs pour les jeunes : lycées, CFA, centres de formations sanitaires et sociales et bases de loisir. Nous devrons y favoriser l’existence de parkings sécurisés et bien entretenus, ainsi que d’une signalétique adaptée. Des séances d’initiation à l’entretien et du vélo pourraient également aller à l’encontre des idées reçues sur les difficultés de la pratique quotidienne du vélo.

Suivant ces directions, les élus du Groupe du Centre et des Démocrates participeront pleinement à l’élaboration du prochain plan régional pour le développement du vélo afin d’en faire un mode de transport quotidien qui permette à l’Île-de-France de répondre au double enjeu de la protection du climat et de la qualité de l’air.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email