« La Région Ile-de-France est toujours au plus près des besoins des personnes en situation de handicap »

Participation régionale aux fonds départementaux de compensation du handicap et amélioration du fonctionnement du conseil consultatif du handicap : retrouvez l’intervention de Marie-Christine Dirringer qui a salué une politique volontariste de la majorité en matière de handicap.

 

« Madame la Présidente, Madame la Vice-Présidente, Monsieur le Délégué

Au-delà de l’amélioration de l’emploi des personnes handicapées, grande cause régionale 2016, une des volontés de l’Exécutif régional est d’agir au plus près des besoins des personnes en situation de handicap. Toute action en ce sens recevra le soutien du groupe Centre et Démocrates.

Les modalités actuelles de financement des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) ne sont pas satisfaisantes. Il est navrant de constater :

  • A la fois, une sous-consommation de la subvention globale, seulement 65% en 2014 et 49% en 2015 de l’enveloppe de 2.8 M €, réajustée de ce fait à 2.4 M € l’an dernier,
  • Mais aussi, de fortes disparités de consommation entre départements, ceux ayant consommé à 100% étant finalement pénalisés et pénalisant par voie de conséquence certains handicapés qui n’ont pas pu bénéficier de l’aide.

L’économie de la réforme proposée repose sur les points suivants:

    • Simplifier les modalités de calcul et adosser le calcul des enveloppes directement sur le nombre de bénéficiaires de la PCH et de l’ACTP par département
    • Définir une enveloppe prévisionnelle par MDPH calculée sur le nombre de bénéficiaires potentiels, tout en prévoyant une fongibilité entre MDPH pour tenir compte de l’hétérogénéité et des fluctuations de leurs besoins effectifs

  • Ajuster la répartition prévisionnelle des enveloppes en fonction des consommations réelles des MDPH

  • Mettre en place un bilan annuel permettant d’évaluer l’utilisation de la subvention régionale.

Ce nouveau dispositif plus réaliste et plus proche des besoins sur le terrain va dans le bon sens.

Il en est de même de la proposition visant à porter à 40 membres, dont 36 personnes qualifiées, la composition du Conseil Consultatif du Handicap d’Ile-de-France, en conformité d’ailleurs avec les règles de l’Agenda 22.

Priorité de la mandature, il est normal que la Région souhaite développer la concertation avec des experts dans ce domaine et des représentants des associations de personnes en situation de handicap.

Permettez-moi de saluer ceux qui, sous l’impulsion de notre Présidente, oeuvrent pour cette cause, en particulier M. Deniziot et Mme Adlani.

Le groupe Centre et Démocrates reconnaît les efforts faits en matière de gestion des problèmes du handicap et votera en faveur de ce nouveau dispositif. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email