« L’Ile-de-France soutiendra désormais le spectacle vivant sur l’ensemble du territoire »

Membre de la Commission culture au conseil régional d’Ile-de-France, le vice-président du groupe MoDem Pascal GIAFFERI s’est félicité de la nouvelle politique de la Région à destination des acteurs du spectacle vivant. Une politique plus ambitieuse et plus inclusive des différents territoires franciliens.

Retrouvez son intervention :

« Madame La Présidente,

Madame La Vice-Présidente,

Vous nous proposez aujourd’hui que la politique du spectacle vivant dans notre région soit tout simplement plus équilibrée territorialement parlant.

C’est évidemment une démarche de bon sens, conforme à nos engagements de campagne. Plantons le décor : le maillage territorial des lieux de spectacles vivants souffre d’un déséquilibre flagrant entre, d’une part, Paris et la petite couronne et d’autre part la grande couronne. 9% des représentations de spectacles vivants ont eu lieu dans les départements de la grande couronne, 10% dans les 3 départements de la petite couronne et 81% ont eu lieu à Paris.

Une évolution est donc indispensable. Le dispositif actuel, beaucoup trop complexe, doit être modifié. La concertation avec les professionnels est évidement indispensable et les 4 types de consultations menées, à l’initiative de la région, depuis le 12 décembre 2016 jusqu’au 27 février dernier ont été saluées par les participants. Les constats ont été clairs et ils ont permis de dégager les pistes et solutions que vous préconisez aujourd’hui Madame La Vice- Présidente.

Vouloir structurer la nouvelle politique régionale pour mieux soutenir les porteurs de projets est une volonté de bons sens.

L’incitation des acteurs culturels à agir pour un rééquilibrage de l’offre artistique et culturelle en proposant des projets en grande couronne et dans les territoires ruraux c’est une mesure attendue. Dans la même veine, la création d’une aide spécifique pour inciter les acteurs du territoire à développer des projets dans les territoires ruraux et péri-urbains complète ce dispositif opportun.

Développer la conduite d’actions artistiques et culturelles avec les lycéens est un choix intelligent et un gage d’avenir intéressant.

Enfin, l’instauration d’un bonificateur du montant de certaines aides pour les zones géographiques carencées en offre et en infrastructures culturelles, c’est encore une mesure qui devrait faire l’unanimité. Ces exemples, parmi d’autres, issus du rapport que vous nous proposez d’adopter aujourd’hui Madame La Présidente, sont conformes à l’état d’esprit politique qui vous anime et que nous partageons afin que la politique culturelle de notre Région réponde aux attentes légitimes de tous les territoires, y compris et surtout, les moins favorisés à ce jour. Vous avez donc, Chère Agnès Evren, le soutien de notre groupe pour cette délibération.

Je vous remercie. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email