« Nous soutenons sans réserve la candidature française à l’Exposition universelle de 2025 ! »

Conseil régional des 9 et 10 mars : Philippine LANIESSE, porte parole du groupe, s’est félicitée de voir que le soutien à la candidature française pour l’Exposition Universelle de 2025 faisait l’unanimité au sein des différentes forces politiques de l’assemblée régionale. Retrouvez son intervention :

« L’objet de ce rapport ne fait pour nous aucune difficulté. La constitution du GIP au sein duquel notre région sera représentée est la prochaine étape de la candidature de la France à l’Exposition universelle, tout cela est assez logique.

Alors, il est vrai que ce rapport nous est parvenu assez tard, mais Laurent Lafon nous en a très bien expliqué les raisons hier en commission. C’était effectivement le meilleur moyen de faire « au mieux », et c’est d’autant moins problématique que l’objet de ce rapport n’est pas, à proprement parler, politique.

Notre groupe le votera donc sans difficultés mais je profite d’avoir encore quelques minutes de temps de parole pour dire deux mots sur l’Exposition universelle et sur notre candidature.

Franck Margain soulevait hier en commission la question de l’unanimité ou non des sensibilités politiques régionales et, à travers elles, nationales au sujet d’une candidature française. Je suis assez d’accord pour dire que ce n’est pas un sujet anodin. D’abord, bien sûr, parce qu’une telle unanimité donnerait du poids à notre candidature, mais aussi parce qu’il est important pour notre pays que ce projet soit porteur de cohésion et redonne aux Français, à sa manière et à son humble échelle, l’envie de se projeter.

Jean-Christophe Fromantin, à l’initiative de cette candidature, a plusieurs fois dit qu’il s’agissait pour notre pays « de confirmer sa vocation dans la mondialisation, de se rassurer sur son aptitude à rayonner et de manifester sa volonté à contribuer à inventer le monde de demain ».

Ce sont là certes de bien grands mots mais je crois que la crédibilité de notre candidature dépendra aussi du sens qu’on voudra bien lui accorder et qu’il ne faut pas sous-estimer l’élan que pourrait provoquer un événement planétaire tel que celui-ci.

Pour conclure sur notre soutien à ce projet, j’en viens à des considérations plus terre-à-terre mais non moins déterminantes que sont les retombées économiques d’un tel projet.  Selon une étude menée par Deloitte on parlerait là de 160.000 emplois pérennes créés, de retombées à hauteurs de 23 milliards d’euros pour un budget s’élevant seulement à 3,5 milliards, et d’un risque financier encore amoindri du fait de financements pour la plupart privés, permettant aux structures publiques de se concentrer sur le financement des infrastructures.

Et c’est sans parler, bien sûr, des gains du point de vue du rayonnement et de l’attractivité du territoire.

Pour toutes ces raisons, non seulement nous voterons le rapport, mais nous vous soutenons pleinement, M. le délégué spécial, dans votre démarche de faire de la candidature française la candidature gagnante à l’Exposition universelle de 2025. »

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email