La Région accompagne les petites et moyennes entreprises dans l’acquisition de véhicules propres.

Huguette Fouché est intervenue en séance plénière pour apporter le soutien du groupe Centre et Démocrates au dispositif d’accompagnement des petites et moyennes entreprises franciliennes pour l’acquisition de véhicules à faible émission.

Madame la présidente, Madame la Vice-présidente

Les PME et TPME sont le poumon économique de notre Région. Ne dit-on pas que l’artisanat est le 1er employeur de France ?

Ces petites entreprises ont souvent un parc automobile ancien et doivent faire face à une réglementation de plus en plus stricte. Nous nous en félicitons car là réside l’unique solution réellement efficace pour la pollution de l’air. Mais cela ne doit exonérer les pouvoirs publics de trouver des solutions aux Franciliens modestes qui n’ont pas d’autres solutions que de prendre leur voiture.

Rien qu’à Paris, on considère que 73 000 véhicules utilitaires diesel de plus de 3,5 tonnes ont été immatriculés avant 2001 ! Depuis le 1er juillet, ils ne peuvent plus circuler dans la capitale. Rappelons tout de même que les véhicules désormais interdits dans l’intérieur du périphérique représentent 42% des véhicules de livraisons parisiens.

Et en 2020, la Métropole du Grand Paris et l’Etat pourraient décider d’étendre la zone à circulation restreinte au niveau de l’A86.

C’est dans ce contexte, que vous proposez de renforcer l’aide régionale à l’acquisition de véhicules propres en simplifiant et élargissant drastiquement les conditions d’aide. Cette aide pourra concerner beaucoup plus de professionnels et son montant est doublé pour l’acquisition de petits véhicules. La politique régionale deviendra ainsi le fer de lance de la transformation du parc de véhicules professionnels.

Lors de l’étude des amendements, nous aurons l’occasion d’étudier une proposition soumise par notre groupe pour compléter ce dispositif.

Il faut agir vite car les pics de pollution sont de plus en plus nombreux et un contentieux européen sur la qualité de l’air.

Et enfin continuons  aussi à développer le parc des PME de vélos électriques et des fameux triporteurs qui dans Paris peuvent faire des livraisons de proximité.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email