Le groupe CD soutient la politique internationale de la Région en matière de développement économique et de création d’emplois à Madagascar et au Vietnam.

Thi Hong Chau Van est intervenue en séance plénière pour défendre la coopération de la Région avec Antananarivo (Madagascar) et Hanoi (Vietnam) avec une transformation et une modernisation des Instituts des Métiers. Cette coopération s’inscrit dans la stratégie internationale de l’Île-de-France pour le développement économique et la création de nouveaux emplois.

 

Madame La Présidente,

Monsieur le Vice-Président,

Chers collègues,

Les deux partenariats, Antananarivo pour le Madagascar et Hanoi pour le Vietnam, engagés par la région Ile-de-France, sont à ce jour les partenariats les plus efficaces en matière de coopération. Les premières retombées économiques pour les acteurs franciliens sont réelles.

Cependant, les deux instituts des métiers (IMV) ont rencontré de grandes difficultés de fonctionnement ces dernières années d’un point de vue juridique et budgétaire. Il convient désormais de les résoudre en veillant à préserver la qualité des relations développées avec nos partenaires vietnamiens et malgaches.

Ces instituts méritent d’être transformés en représentations, au sein du nouveau « Paris Région Expertise » afin de mieux  coordonner les actions.

Les missions de ces nouvelles représentations auront un triple objectif :

  • Exploiter le potentiel de partenariats locaux sur des bases juridiques et budgétaires saines.
  • Valoriser l’expertise francilienne.
  • Travailler en synergie : fédérer et coordonner des projets en coopération avec des acteurs franciliens (organismes associés, pôles de compétitivité, cluster, secteur privé) ou des organismes français implantés sur place (Agence Française de Développement, Expertise France, Institut Français…).

Cette nouvelle stratégie nous permettra de nous ouvrir à d’autres axes de coopération porteurs de développement économique et d’emplois : par exemple la traçabilité alimentaire pour le Vietnam et le développement touristique  à  Madagascar.

Nous saluons donc cette évolution du dispositif de coopération décentralisée à Madagascar et au Vietnam qui est une déclinaison concrète et intelligente du principe posé dans le rapport-cadre sur la stratégie internationale de la Région voté en décembre dernier.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email