Verbatim de l’intervention de Béatrice Lecouturier sur la DGFL 2019

« Madame la Présidente,

Madame la Vice-présidente,

Le vote de la DGFL est toujours un moment important pour nos 465 lycées, puisque cette dotation va assurer leur bon fonctionnement pour toute l’année scolaire. Cette DGFL assurera une bonne équité entre les différents établissements et améliorera les conditions de travail des agents ainsi que les conditions d’étude de nos lycéens.

Plus que jamais, les lycées sont au cœur de notre politique régionale, dans toute leur diversité sociale et territoriale. Ils restent surtout une priorité face à l’urgence de leur entretien : rappelons qu’1 lycée sur 3 est vétuste et que 10% d’entre eux sont saturés.

Je voudrais donc souligner et féliciter la Région Ile-de-France de poursuivre sa politique volontariste en faveur des lycées dans un environnement budgétaire que l’on sait contraint.

C’est une politique volontariste de résorption des inégalités avec une augmentation de 1,2% de la dotation de solidarité pour 158 lycées défavorisés. Ce sont ainsi 5,5 M€ qui bénéficieront à 123.000 élèves issus de catégories socio-professionnelles défavorisées.

C’est aussi une politique d’adaptation aux besoins réels des lycées avec d’une part l’élargissement du fonds commun de fonctionnement, et d’autre part le vote des dotations relatives aux contrôles obligatoires qui se fera désormais en même temps que celui de la DGFL. Cette dernière mesure n’est pas anecdotique et je crois que les personnels des lycées se réjouissent de cette nouveauté qui facilitera leur gestion budgétaire.

Enfin, c’est une politique d’investissement innovante dans les matériels d’entretien, pour améliorer les conditions de travail des agents. La Région poursuit ainsi sa politique de valorisation des 8500 agents des lycées, et leur donne enfin des équipements et un matériel de qualité. Je profite d’ailleurs de cette occasion pour saluer une nouvelle fois le travail essentiel que mènent ces agents pour assurer de bonnes conditions d’études à nos lycéens.

Je voudrais aussi dire un mot rapide sur quelques chiffres de cette rentrée : 7.400 nouvelles places ont été lancées en un an sur les 21.000 prévues dans le cadre du PPI, deux nouveaux lycées ont été inaugurés, et un nouveau campus des métiers a été labellisé grâce à la mobilisation de Charlotte Baelde. Tout cela est très encourageant et montre la détermination de la Région !

Dernier sujet mais non des moindres, le décrochage scolaire. Vous vous êtes saisie du sujet avec beaucoup d’énergie et de volontarisme. La 1ère des priorités était de pouvoir contacter directement les décrocheurs. C’est ce que vous avez obtenu en collaboration avec le rectorat. Car pour que le décrochage scolaire disparaisse, il faut que le raccrochage intervienne le plus vite possible. C’est en effet en agissant le plus tôt possible que nous éviterons que la mise à l’écart du système de formation s’installe durablement. Mais je sais que notre collègue Karine Franclet est pleinement investie sur ce sujet et nous ne doutons pas que de nouvelles propositions pour lutter efficacement contre le décrochage seront faites dans les prochains mois.

Je profite enfin de cette intervention pour rappeler qu’une bonne orientation évitera les nombreux échecs et disparités sociales trop flagrantes encore dans les parcours de formation de nos jeunes Franciliens et rappelle à cette occasion la volonté de la Région de devenir leader en la matière, notamment avec le portail Oriane.info.

Vous nous présentez une bonne DGFL 2019 quoiqu’en dise l’opposition avec beaucoup de mauvaise foi.

Nous la voterons donc avec confiance et bienveillance Madame la Présidente pour offrir à nos lycéens les meilleures conditions d’accès à la réussite. »

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email